03 février 2011

{Bal de givre à New York} de Fabrice Colin

balQuatrième de couverture :

Depuis l'accident, je ne me souviens plus de rien. Je sais juste que je m'appelle Anna. Tout est blanc, beau, léger autour de moi. Pourtant, je sens qu'il y a quelque chose qui ne va pas. Que je suis en danger. Il faut que je me souvienne.

Mon avis :

Ce roman, on peut dire que je l'ai attendu, parce que la couverture est très belle, parce que c'est un Fabrice Colin et parce que tout le monde en a dit énormément de bien. Donc, dès que j'ai eu l'occasion de l'acheter, je l'ai fait pour me jeter dessus et le dévorer en quelques heures... et je dois dire que je ressors un peu déçue, et je vais tâcher de vous expliquer pourquoi.

Beaucoup ont parlé de coup de cœur, d'un voyage magnifique dans un univers étrange, et je n'ai pas réellement ressenti cela. Bien sûr j'ai aimé l'ambiance si froide, si blanche, si givrée. J'ai aimé le style, la façon qu'a Fabrice Colin de nous propulser on ne sait où, de nous livrer des indices qui n'en sont pas, de nous balader pendant 300 pages, mais pour autant je ne ressors pas séduite à 100%.

Je pense que je n'ai pas réussi à m'attacher suffisamment à Anna, qui m'a pourtant fait penser à ces héroïnes de conte de fée... mais j'ai manqué de temps pour l'appréhender totalement, pour apprendre à la connaître, tout allant si vite, et je dois dire que c'est mon petit bémol.

Pas d'inquiétude pour autant, la fin et l'éclairage nouveau qu'elle apporte à toute l'intrigue m'a réconciliée de cette petite déception et a largement rattrapé cette pseudo première impression négative. Forte de cette fin, je n'arrête pas de me repasser des passages, les analysant, les comprenant différemment et je ne peux m'empêcher d'apprécier de plus en plus ce livre et la performance de l'auteur.

En connaissant le fin mot de l'histoire et une grande part des noeuds de l'intrigue, je revisite cette histoire et j'ai envie de la relire sous ce jour nouveau. Je suis d'ailleurs sûr qu'une deuxième lecture en fera un coup de coeur.

En résumé, malgré ma première déception, malgré Anna qui me parait trop lointaine, Wynter et Le Masque que j'ai l'impression de ne pas assez connaître, je ressors finalement séduite par la performance et parce que je me suis fait balader. Un grand merci à Fabrice Colin donc !

En conclusion :

Un roman à découvrir et qui va continuer à faire parler de lui sans aucun doute !

A venir :

Vérité, tome 1 : Vérité première, Dawn Cook

Posté par heclea à 09:00 - Littérature jeunesse - Permalien [#]
Tags : ,