21 mai 2013

{Thomas Drimm, tome 1 : La fin du monde tombe un jeudi} de Didier van Cauwelaert

thomas_drimm1_blog

Quatrième de couverture :

Dans une société sous contrôle total où le jeu règne en maître, un ado se retrouve détenteur d'un secret terrifiant, qui déchaîne contre lui les forces du Mal... et celles du Bien.
Tiraillé entre la femme de ses rêves et un vieux savant parano réincarné dans un ours en peluche, Thomas va découvrir, de pièges en rebondissements, l'exaltant et périlleux destin d'un super-héros à mi-temps.

Mon avis :

Repéré depuis longtemps, il était temps que je découvre plus en profondeur cette série qui semble plaire à bien des lecteurs. Une fois terminé ce premier tome, je dois dire que je comprends pourquoi.

Ce qui rend la saga Thomas Drimm différente, c’est vraiment l’univers créé par l’auteur. Un univers qui semble une évolution du nôtre qui aurait mal tourné, un univers où le Hasard est devenu roi, où les humains sont pucés, où le monde est protégé par un bouclier, un univers bien différent mais surtout parfaitement construit, où tous les détails sont pensés avec précision et où rien n’est laissé au hasard pour assurer la cohésion et la crédibilité de l’histoire.

Les personnages, un peu caricaturaux parfois, n’en sont pas moins intéressants et bien souvent drôles, tout comme les situations qu’ils vivent, généralement inattendues et surprenantes.  Les relations qu’ils entretiennent, entre séduction, pouvoir, culpabilité et envie, les amènent plus d’une fois dans des scènes de vie exagérées et au combien savoureuses.

L’intrigue, digne d’un roman de super-héros, est sympathique et bien rythmée. Il est facile de se laisser prendre au jeu, de se prendre d’affection pour Thomas et son ours habité, et de devenir curieux de cette possible fin du monde et de la seule solution qui semble s’offrir.

Avec beaucoup d’humour et d’efficacité, Didier van Cauwelaert nous offre ici un premier tome qui construit parfaitement son univers, qui nous présente des personnages agréables (dans leur bon et leurs mauvais côtés), et qui, surtout, nous entraîne dans une course contre le temps.

Voilà donc un début de saga prometteur et qui répond tout à fait à mes attentes. J’ai passé un très bon moment de lecture, et j’ai adoré être surprise en découvrant cet univers si bien décrit. Il est sûr que je me plongerai avec plaisir dans la suite, curieuse de savoir comment tout ceci va pouvoir évoluer.

Le livre :

Sortie le 27/03/2013 chez Le Livre de Poche Jeunesse
394 pages, 6.90€

A venir :

Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l'amour, S.G. Browne

Posté par heclea à 07:00 - Littérature jeunesse - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur {Thomas Drimm, tome 1 : La fin du monde tombe un jeudi} de Didier van Cauwelaert

  • C'est un tome 1 que j'ai trouvé vraiment très sympa et je suis ravie que tu aies succombé à Thomas Drimm. J'ai hâte que tu lises le tome 2 pour savoir ce que tu en as pensé.

    Posté par Frankie, 22 mai 2013 à 10:09 | | Répondre
Nouveau commentaire