17 septembre 2013

{Juste une ombre} de Karine Giebel

juste_ombre

L'histoire :

Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour... Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard... Tu commandes ? Apprends l'obéissance. Tu méprises ? Apprends le respect. Tu veux vivre ? Meurs en silence...

Mon avis :

Deuxième découverte de la plume de Karine Giebel, et même si ce roman est très différent de Meurtres pour rédemption, le résultat est tout aussi réussi.

Dans ce thriller, l’auteur réussit à nous dépeindre une ambiance oppressante, et dès les premières pages, on ressent cette crainte de l’héroïne, cette impression d’être suivie, observée à tout moment. Cette sensation ne nous quitte pas de la lecture et rend ce roman particulièrement addictif.

Ajoutons à cela Cloé, une héroïne que l’on a du mal à classer, bien souvent hautaine et détestable, mais qui sait aussi se révéler touchante lorsque ses barrières tombent. Difficile aussi de ne pas être interpellé par le personnage d’Alexandre, flic complètement borderline, toujours à la limite de péter les plombs mais qui cache de lourds secrets.

La rencontre entre ces deux-là donne une nouvelle couleur à l’intrigue, mélange d’espoir et de dernière chance… Cette histoire à l’arrière-goût de persécution devient tout autre, prend alors plus de profondeur et d’intérêt.

Une fois de plus, j’ai apprécié cette faculté de Karine Giebel de savoir nous attacher à des personnages pas toujours évidents, j’ai aimé qu’elle nous propose de nombreuses pistes, qu’elle nous égare parmi ces divers chemins, qu’elle nous perde en route, imaginant tout et son contraire.

Au final voilà un thriller savoureux, haletant, surprenant et addictif, de quoi confirmer une première bonne impression et me donner envie de découvrir plus avant les autres romans de l’auteur.

Le livre :

Sortie le 08/03/2012 chez Fleuve Noir
501 pages, 20€

Conclusion :

Un grand merci aux copines de Book en Stock et aux éditions Fleuve Noir qui m'ont permis de découvrir ce roman à l'occasion du Mois de Karine Giebel (n'hésitez pas à aller découvrir et participer à l'interview de l'auteur).
J'en profite pour finaliser mon challenge L'été sera Giebel ou ne sera pas !

Challenge2

Posté par heclea à 17:35 - Thriller - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur {Juste une ombre} de Karine Giebel

    Si tu continues ton incursion dans les romans de Karine Giébel, tu seras surprise par la diversité justement. Il n'y en a pas un de la même veine que l'autre !
    J'adore cette auteur ! Ok, tu le savais déjà... )

    Posté par Dup, 17 septembre 2013 à 20:38 | | Répondre
  • C'est avec celui-là que j'ai commencé, et c'est celui qui m'a donné envie de continuer ! Je suis entièrement d'accord avec toi !

    Posté par Neph, 24 septembre 2013 à 22:09 | | Répondre
  • J'aime beaucoup l'idée de ce récit.

    Posté par L'Echange des pr, 30 octobre 2013 à 12:20 | | Répondre
Nouveau commentaire