22 novembre 2015

{Le Pensionnat de Mlle Géraldine, tome 1 : Étiquette & espionnage} de Gail Carriger

9782253183525-T

Présentation de l'éditeur :

Angleterre, début du XIXe siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa mère : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres plutôt qu'apprendre les bonnes manières ! Mme Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady, aussi l’inscrit-elle au Pensionnat de Mlle Géraldine qui s’attache au perfectionnement des jeunes dames de qualité. Très vite, Sophronia comprend que cette école ne correspond pas exactement à l’idée que sa mère s’en faisait. Certes, les jeunes filles y apprennent l'art de la danse, celui de se vêtir et l'étiquette, mais elles font aussi l’apprentissage de la diversion, de l'espionnage et de l’acte de donner la mort – tout cela de la manière la plus civilisée possible, bien sûr. C’est une chose d’apprendre à faire une révérence comme il faut, c’en est une autre d’apprendre à la faire en lançant un couteau…

Mon avis :

J'avais adoré la série du Protectorat de l'Ombrelle de Gail Carriger, tant par ses personnages que par l'ambiance et l'humour de la saga, la barre était donc haute pour cette nouvelle série, et je dois dire que le défi est largement révélé car j'ai pris énormément de plaisir avec ce premier tome du Pensionnat de Mlle Géraldine.

Une fois de plus, Gail Carriger nous délivre un roman Steampunk très réussi, et c'est un véritable plaisir de découvrir cette ambiance, ces personnages passionnés de découvertes, tous ces détails qui nous embarquent dans une autre époque au bon goût d'imaginaire.

Tout comme Sophronia, notre personnage principal, savoureux à souhait, nous découvrons au fil des pages ce qu'est ce pensionnat, et la découverte vaut le détour. L'équilibre entre étiquettes, bonnes manières et leçons beaucoup moins habituelles est parfait et surtout emprunt d'humour. Tout au long de la lecture, on ne peut qu'avoir le sourire aux lèvres de découvrir des scènes inattendues, mais si bien décrites.

Et puis, il faut l'avouer, quel plaisir de retrouver Geneviève Lefoux encore petite fille, et de déjà deviner dans ses manières d'être la femme qu'elle deviendra dans Le Protectorat de l'Ombrelle.

En résumé, voilà un roman parfait à dévorer sans modération. Un roman où l'on retrouve des loups-garous sexys, un vampire au top de sa classe, des femmes aux manières irréprochables mais qui savent se défendre, des jeunes filles qui ont du mal à respecter les règles, de l'humour hyper présent, de l'action et du danger, et surtout une ambiance steampunk qui dépayse parfaitement. Un roman qui fait du bien dans ces moments difficiles... Et de mon côté, j'ai hâte de retrouver la vie à bord du dirigeable qui abrite ce pensionnat hors du commun.

Le livre :

Sortie le 22/04/2015 chez Le Livre de Poche
384 pages, 6.90€

Conclusion :

Un grand merci au Livre de Poche pour la découverte. Si la saga vous tente, RDV dès demain matin sur le blog, des exemplaires seront à gagner.

Posté par heclea à 11:15 - Littérature Fantastique - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur {Le Pensionnat de Mlle Géraldine, tome 1 : Étiquette & espionnage} de Gail Carriger

Nouveau commentaire