10 avril 2013

{L'Apothicaire} d'Henri Loevenbruck

apothicaire_blogQuatrième de couverture :

Un matin de janvier 1313, Andréas Saint-Loup, dit l'Apothicaire, découvre dans sa boutique une pièce qu'il avait oubliée... Il comprend que vivait là une personne mystérieuse, effacée de toutes les mémoires. L'Apothicaire, bientôt poursuivi par d'obscurs ennemis, accusé d'hérésie par le roi Philippe le Bel et l'Inquisiteur de France, décide de mener l'enquête. Le voilà sur les routes ; de Paris à Compostelle, jusqu'au mont Sinaï, l'aventure sera longue et périlleuse.

Mon avis :

Quête de la connaissance et de la compréhension, L’Apothicaire entraîne le lecteur à travers France et Navarre, dans les pas d’Andréas, héros partagé entre la fuite et la résolution de la plus grande énigme qui lui ait été présentée.

Henri Loevenbruck nous offre ici un roman passionnant, à l’atmosphère très réussie, qui renvoie parfaitement à l’époque évoquée, tant dans les descriptions des coutumes et habitudes que dans le langage utilisé. L’on se retrouve très rapidement plongé dans ce XIVème siècle, période de chasse aux hérétiques, de complots politiques et de Grands Inquisiteurs.

Le style de l’auteur, même s’il a un langage parfois suranné, est néanmoins très agréable. Les moments où le narrateur s’adresse directement au lecteur apportent une proximité bienvenue, et l’on a souvent l’impression d’écouter quelqu’un nous raconter une légende. Il est alors très facile de se passionner pour cette aventure et de s’interroger tout au long de l’histoire sur les évènements à l’origine de l’intrigue.

Les personnages prennent une grande part dans l’intérêt du livre, que ce soit notre apothicaire, bourru au grand cœur, son apprenti Robin ou la jeune Aalis. Tous trois forment un groupe disparate que l’on prend plaisir à suivre d’une aventure à l’autre. Les autres protagonistes, bien que plus anecdotiques, sont également bien croqués et mettent facilement en exergue leur particularité de cruauté, de jalousie, d’égoïsme ou de mission plus ou moins divine. Tout ce petit monde évolue de manière fluide, et les interactions entre les uns et les autres sont souvent teintées de danger, d’amitié, de provocation ou d’émotions.

L’intrigue est inattendue, légèrement fantastique, et réussit parfaitement à nous tenir en haleine sur les quelques 800 pages du roman. Les révélations et indices sont amenés au fur et à mesure, et la toute fin, même si elle paraît évidente, est finalement celle qui devait être au regard du reste du roman.

Au final, voilà un roman qui plonge le lecteur dans un autre temps mais dans un monde au final pas si différent de celui que l’on connaît, un roman aux personnages attachants et que l’on a plaisir à découvrir un peu plus à chaque chapitre, un roman à lire, pour passer un bon moment tout simplement.

Le livre :

Sortie le 28/03/2013 chez J'ai Lu
796 pages, 8.90€

A venir :

Silhouette, Jean-Claude Mourlevat

Posté par heclea à 07:00 - Roman historique - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur {L'Apothicaire} d'Henri Loevenbruck

Nouveau commentaire