30 octobre 2012

{La Machine à écrire la mort} recueil collectif

machine_mort_blogQuatrième de couverture :

Elle est capable de prédire la façon dont vous allez mourir à partir d’un échantillon de votre sang. Elle ne se trompe jamais et manie l’ironie avec un sadisme inouï. Elle, c’est la Machine de la Mort. Celle, qui, depuis son invention, a bouleversé la face du monde. D’un simple mot imprimé sur un morceau de carton, elle délivre sa sentence :« cancer », « accident », « amande », « piano »…
Outil de pression pour les patrons qui ne souhaitent pas garder des employés destinés à mourir d’une overdose, instrument politique pour évincer son concurrent, critère sélectif pour choisir son mari ou ses amis à l’école (il faut avouer que certaines morts sont beaucoup plus cool que d’autres), la Machine soumet tout le monde à la même tyrannie. Car s’il est bien une chose difficile, c’est de continuer à vivre quand on connaît la fin, de faire confiance à ses amis quand on sait qu’on finira assassiné, de s’acharner à vouloir déjouer la fatalité... en vain.
Avec ces 34 chroniques de morts annoncées, entrez dans le monde implacable de la Machine.

Mon avis :

Une Machine à écrire la mort, une machine qui prédit en deux temps trois mouvements ce qui vous fera passer de vie à trépas et qui vous l’annonce comme cela, sans fioritures ; l’idée est plutôt originale, et c’est avec curiosité que l’on se plonge dans la lecture des 34 nouvelles de ce recueil.

Dès le départ, le ton est donné, le titre de chaque histoire apparaît comme une prévision et bien souvent l’on se demande ce qui peut réellement se cacher derrière telle ou telle formulation. Et oui, la Machine réserve bien des surprises et il ne faut pas prendre au pied de la lettre chaque prédiction… à croire que le côté retors était livré avec l’engin, et ce, pour notre plus grand plaisir.

Chaque nouvelle est différente, chaque auteur interprète le sujet à sa manière, et pourtant l’on sent des thèmes communs dans le traitement du problème. Il devient rapidement évident que la mort reste la crainte principale de tout un chacun, et que même en la connaissant intimement, le destin finit toujours par faire son œuvre.

Dans un style à chaque fois différent, avec des personnages aux opposés les uns des autres, avec des prédictions toutes plus surprenantes que les précédentes, chaque nouvelle nous embarque dans une intrigue qui saura amener surprise, émotion, effroi ou même humour.

L’exercice de la nouvelle est souvent difficile, et le fait qu’elles traitent ici, toutes, d’un même sujet bien défini est un plus. Les intrigues arrivent ainsi à poser un décor, un univers, une ambiance différente, nous racontant la découverte de la Machine ou un monde où elle est déjà installée, nous présentant des personnages convaincus ou réfractaires, nous racontant une histoire avec un début… et surtout une fin, bien souvent immuable.

Il est évident que parmi ces nouvelles, toutes ne font pas le même effet et toutes ne sauront pas autant plaire à chaque lecteur, mais il est certain que parmi tous ces récits, chacun trouvera celui qui le passionnera et le touchera particulièrement.

En résumé, voilà un recueil au titre accrocheur et au contenu tout aussi réussi, qui nous embarque dans un monde inconnu où la curiosité n’est plus seulement qu’un mauvais défaut, mais fait au contraire partie encore plus prenante de la vie, et surtout, de la fin de celle-ci. A découvrir !

Le livre :

Sortie le 12/10/2012 chez Fleuve Noir
510 pages, 20.90€

En conclusion :

Si vous voulez complètement entrer dans l'ambiance de cette Machine de la mort et en savoir plus sur le livre, rendez-vous sur le site consacré... qui permet même de tester son fonctionnement.

A venir :

12:21, Dustin Thomason

Posté par heclea à 18:10 - Nouvelles - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur {La Machine à écrire la mort} recueil collectif

  • Mmm, pourquoi pas?! Tu donnes envie en tout cas

    Posté par Pauline, 30 octobre 2012 à 18:40 | | Répondre
    • Merci Pauline ! J'ai vraiment trouvé que l'idée était bien exploitée

      Posté par heclea, 31 octobre 2012 à 08:59 | | Répondre
  • Je pense suivre ton conseil

    Posté par Cla S, 30 octobre 2012 à 20:01 | | Répondre
    • J'espère que tu aimeras autant que moi !

      Posté par heclea, 31 octobre 2012 à 08:59 | | Répondre
  • Il me tente beaucoup, surtout pour mes élèves avec lesquelles il est plus facile de travailler sur des nouvelles, et ce thème devrait leur plaire.
    C'est juste que pfff, encore un GF et encore bcp de sous à dépenser ^^
    Biz

    Posté par Cajou, 01 novembre 2012 à 11:08 | | Répondre
    • C'est sûr qu'avec toutes les bonnes sorties, le porte-monnaie tire un peu la tronche

      Posté par heclea, 01 novembre 2012 à 13:01 | | Répondre
  • L'idée est sympa en effet

    Posté par Stephie76, 04 novembre 2012 à 11:09 | | Répondre
    • Oui c'est vraiment ce qui m'a attiré dans cette lecture (avec la curiosité de voir comment cela allait être traité)

      Posté par heclea, 05 novembre 2012 à 09:05 | | Répondre
  • Hécléa, si tu as le temps, tu pourrais me donner le titre des nouvelles qui t'ont le + plu dans ce recueil ? Je vais acheter le fichier en epub (enfin, je vais voir s'il est dispo déjà) et essayer de le convertir en PDF pour pouvoir en utiliser une ou l'autre dans mon cours mais je n'ai pas le temps de lire tout le recueil maintenant
    Merci,
    Cajou

    Posté par Cajou, 04 novembre 2012 à 15:37 | | Répondre
    • J'essaie de te faire ça dans la semaine, n'hésite pas à me relancer par mail ou sur FB si j'oublie

      Posté par heclea, 05 novembre 2012 à 09:05 | | Répondre
Nouveau commentaire