02 septembre 2012

{Etrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage} de L.C. Tyler

etrange_suicide_blogQuatrième de couverture :

Ethelred Tressider écrit des romans policiers sous trois noms différents. Et, ces temps-ci, il a trois fois plus de problèmes que n’importe qui. Avec l’inspiration d’abord, qui commence à lui faire sérieusement défaut, avec son agent littéraire ensuite, l’encombrante Elsie, qui n’aime ni la littérature ni les écrivains, avec son ex-femme enfin, Géraldine, qui vient de disparaître mystérieusement. Lorsque le corps de celle-ci est retrouvé près de chez lui et que la police évoque la piste d’un tueur en série, l’infatigable Elsie pousse notre brave romancier à exploiter d’hypothétiques talents de détective pour résoudre cette étrange affaire qui, elle en est convaincue, saura lui rendre l’inspiration. Mais y a-t-il vraiment un tueur en série ? Et si oui, est-ce vraiment lui qui a tué Géraldine ?

Mon avis :

Un titre accrocheur et qui donne le ton du roman, des personnages drôles et un brin caricaturaux, des allusions et références nombreuses et qui tombent toujours à point, de nombreux indices pour une intrigue bien ficelée et une construction au cordeau, voilà tout ce qui fait d’Étrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage un roman à découvrir.

La plume de L.C. Tyler est savoureuse, sa manière d’utiliser l’humour, de faire partie du roman sans y paraître, de se servir de ses personnages pour faire passer des messages, tout cela donne le ton du livre dès le départ. Il faut l’avouer, c’est d’ailleurs ce qui pousse à continuer au début, cette impression d’avoir trouvé LE roman qui va nous plaire, et dont l’écriture est exactement celle qui nous convient.

Là où le plaisir est complet, c’est que l’intrigue et les personnages ne sont pas en reste. En effet, notre héros romancier et sa bien excentrique éditrice forment un duo improbable, mais qui fonctionne parfaitement dans ce type d’aventure. Que ce soit la nonchalance de l’un ou le trop plein d’énergie de l’autre, chacun apporte son petit plus et une manière d’être qui permet de faire avancer les choses.

L’intrigue est traitée de telle manière que l’auteur nous donne des indices sans en avoir l’air, nous permettant de nous poser des questions, de réfléchir à certaines possibilités, tout en attendant d’autres révélations. Difficile de connaître dès le début le fin mot de l’histoire, même si certains détails peuvent nous le laisser présager.

La manière de présenter les choses pas forcément linéaire, la fin plutôt inattendue, le changement de direction au cours du livre, voilà qui pourrait déstabiliser le lecteur mais qui au contraire l’intrigue et l’accroche encore plus. Et oui, plus les pages se tournent, et plus le désir et le plaisir sont entiers dans la découverte des personnages et dans l’avancée de la résolution de l’affaire.

Au final, donc, un roman parfait pour la rentrée, pour se creuser les neurones sur une enquête un peu spéciale, tout en accompagnant des personnages à nul autre pareils.

Le livre :

Sortie le 13/09/2012 chez Sonatine
229 pages, 16.20€

A venir :

Les Eveilleurs, tome 3 : L'Alliance, Pauline Alphen

Posté par heclea à 07:00 - Romans policiers - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur {Etrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage} de L.C. Tyler

  • Encore un titre de Sonatine qui me fait envie (ça fait deux en attente pour le seul mois de septembre).
    Il semble vraiment très sympathique à lire
    Bonne soirée

    Posté par anne charlotte, 08 septembre 2012 à 22:30 | | Répondre
Nouveau commentaire