28 mai 2012

{Le Théorème des Katherine} de John Green

theoreme_k_blogQuatrième de couverture :

Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux. Dix-neuf fois la fille s'appelait Katherine. Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy et surtout pas Catherine, mais Katherine.
Et dix-neuf fois, il s'est fait larguer.

Mon avis :

Après Will & Will et Qui es-tu Alaska ?, John Green prenait le chemin des auteurs « valeurs sûres », de ceux avec qui l’on sait d’avance passer un bon moment. Le théorème des Katherine le confirme dans ce rôle, et comme souvent, c’est grâce aux personnages qu’il sait si bien nous décrire.

Les adolescents que nous présente l’auteur sont tout à la fois attachants et touchants. Leurs réactions sont crédibles, parfois exacerbées, souvent drôles. Leurs problématiques sont diverses, mais comme souvent à cet âge là, reliées aux relations humaines, aux amours, aux amitiés, et à cette volonté d’être apprécié par les autres, envers et contre tout.

Les personnages apportent tous un petit quelque chose en plus, que ce soit Hassan et sa nonchalance associée à son excellente humeur, Colin et son côté génie mal compris ou Lindsey qui surfe habilement de la fille naturelle à la fille super cool. Le trio ainsi formé fonctionne parfaitement et il est particulièrement plaisant de suivre l’évolution de leurs relations et sentiments.

En plus de cet attrait évident donné par les héros, l’intrigue est sympathique, et nous emmène en quelques pages du road-movie aux vacances inattendues dans un coin presque perdu. L’humour est plus que présent, et l’on se surprend régulièrement à sourire ou même à rire, porté par certaines scènes particulièrement savoureuses.

Comme le titre et la couverture l’indique, ce roman a la particularité de traiter mathématiquement (et avec humour) la relation amoureuse, et il est plus qu’intéressant d’assister à la naissance de ce théorème des Katherine. D’ailleurs, les plus curieux pourront découvrir en annexe la démonstration du théorème, alors que les moins matheux (ou plus flemmards) se contenteront des notes de bas de page qui traitent le tout avec légèreté et esprit. Même sans le côté scientifique, toute l’histoire des dix-neuf amoureuses de Colin, qui vient comme un fil rouge pendant le roman, permet d’en savoir plus et de s’attacher petit à petit à notre héros.  

Ajoutons à tout cela des passages plus tendres, moments de souvenirs, moments en famille, et d’autres plus tristes (mais qui ne durent jamais bien longtemps, bonne humeur oblige) et vous avez là de très bonnes raisons de vous plonger avec délice dans cette histoire. Pour ma part, je suis déjà sûre de continuer avec cet auteur !

Le livre :

Sortie le 10/05/2012 chez Nathan
288 pages, 14.50€

En conclusion :

En plus d'être très agréable, cette lecture a été faite en commun avec Choukette, que demander de plus ?

A venir :

Le journal de Katie Sutton, Jenny Smith

Posté par heclea à 07:00 - Young Adult - Permalien [#]
Tags : , ,