06 mai 2012

{Les Âges sombres} de Karen Maitland

ages_sombres_blogQuatrième de couverture :

1321. Les habitants d’Ulewic, une petite cité isolée de l’est de l’Angleterre, sont sous le joug de leur seigneur et de l’Église, celle-ci ayant supplanté, depuis quelques années, le paganisme qui régnait dans la région. Non loin du village s’est installée une petite communauté chrétienne de femmes, des béguines originaires de Belgique. Sous l’autorité de sœur Martha, elles ont jusqu’alors été assez bien tolérées. Mais les choses commencent à changer. Le pays connaît en effet des saisons de plus en plus rigoureuses, les récoltes sont gâchées, les troupeaux dévastés et le besoin d’un bouc émissaire se fait sentir. Neuf hommes du village, dont on ignore l’identité, vont profiter de la tension qui commence à monter pour restaurer un ordre ancien et obscur. Renouant avec de terribles rites païens, usant de la terreur, du meurtre et de la superstition, ils vont s’en prendre aux béguines, qui devront les démasquer et élucider les secrets du village avant que la région ne soit mise à feu et à sang.

Mon avis :

Thriller à l’ambiance noire et prenante, Les Âges sombres embarque le lecteur dans une autre époque où croyances et peurs étaient intimement liées, dictant la plupart des comportements, comme partie intégrante de la vie de tous les jours.

L’univers mis en place par Karen Maitland nous présente avec précision les mœurs et manières de vivre de l’époque et nous transporte directement au début des années 1320. Le côté historique est particulièrement bien rendu et il est très facile de s’imaginer les préoccupations et activités de cette période.

En plus de cette ambiance réaliste, l’auteur construit un univers parsemé de croyances, où la foi est part entière du quotidien, où la frontière entre sainteté et sorcellerie est mince, où chaque action est vérifiée, et où il faut surtout prendre garde à ne pas devenir sacrilège de peur de voir fleurir les bûchers.

Les personnages évoluent donc dans une atmosphère bien particulière, que ce soient les béguines et leurs Martha, le curé, les simples gens, les nobles ou les Maîtres-Huants. Beaucoup ont des secrets avec lesquels ils doivent apprendre à composer, et qui nous sont révélés au fil des chapitres, quand vient le tour de chaque protagoniste d’être narrateur et de nous présenter sa vision des choses.

En plus de décrire une tranche de vie du village, l’intrigue prend très rapidement une tournure surnaturelle, nous entrainant dans un thriller à la frontière du fantastique où semblent prendre part des créatures inhabituelles. Le récit, dont la chronologie suit les fêtes saintes du calendrier, nous embarque donc à la poursuite de l’Owlman et de l’Aodh qui sement la confusion et la peur parmi les béguines et les habitants du village voisin.

Le style de l’auteur, parfois cru, souvent direct, s’adapte parfaitement à l’atmosphère de l’histoire et décrit avec précision la suite d’évènements et les ressentis des uns et des autres. La période couverte court sur plusieurs mois et Karen Maitland prend le temps de faire avancer les choses, nous livrant les informations à un rythme plutôt lent.

Au final, voilà un roman très réussi dans l’univers et l’atmosphère décrits et intéressant pour les personnages des béguines qu’il présente. Seulement, l’auteur a pris le parti d’en faire un livre plutôt long, et même si cela permet de prendre le temps d’installer les choses et les protagonistes, je dois avouer que j’aurais aimé quelques scènes de moins, ou que certains passages soient plus directs, ayant par moments l’impression de stagner dans cette aventure d’un autre temps.

Le livre :

Sortie le 17 mai 2012 chez Sonatine.
667 pages, 21.30 € 

A venir :

Bruxelles Midi, Collectif

Posté par heclea à 07:00 - Thriller - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur {Les Âges sombres} de Karen Maitland

    Je l'ai reçu aujourd'hui, j'ai hâte de le commencer surtout que j'avais beaucoup aimé son précédent roman "La compagnie des menteurs".

    Posté par DeL, 07 mai 2012 à 21:07 | | Répondre
Nouveau commentaire