02 mai 2012

{Candide} de Voltaire

candideL'histoire :

Candide, le fils supposé de la soeur du baron de Thunder-Ten-Tronckh, vit dans l’innocence d’une jeunesse protégée par l’enseignement de son précepeteur, Pangloss. Pour ce dernier tout est au mieux. Dans ce paradis, le jeune homme découvre l’amour en la personne de Cunégonde, la fille du baron. Les jeunes se font surprendre dans une position accablante et Candide est chassé, à grands coups de pieds dans le derrière. Notre héros se trouve de la sorte propulsé dans le récit.

Mon avis :

Lu comme une grande majorité pendant mes études, je gardais un bon souvenir de Candide et de son optimisme, et c’est avec plaisir que j’ai profité du challenge Un classique par mois pour me replonger dans ce roman de Voltaire.

Avec une écriture abordable et plutôt drôle, Voltaire arrive à nous conter une histoire absolument extraordinaire et pas du tout crédible, et pourtant l’on en redemande et plutôt deux fois qu’une. Il faut avouer que toutes ces intrigues, tous ces revirements de situation sont jubilatoires pour peu que l’on accepte de se laisser transporter sans vraiment réfléchir.

Le personnage de Candide est touchant par sa crédulité, son nom le laissait présager, mais tant que l’on ne s’est pas plongé dans son histoire, difficile d’imaginer tant de naïveté dans une seule et même personne.
Les autres protagonistes ne sont pas en reste, et il est assez agréable de voir Pangloss ou Martin philosopher et s’en tenir, quoiqu’il arrive, à leurs conclusions. Leurs débats, s’ils peuvent paraitre sérieux et censés, finissent comme tout le reste par devenir pur divertissement car poussés à l’extrême.

Une relecture rapide mais plaisante, qui confirme le bon souvenir laissé par ce classique. Un roman un peu hors normes, savoureux et jubilatoire, qui nous transporte d’un chapitre à l’autre, d’un pays à l’autre, d’un rebondissement à l’autre. La partie philosophique, même si elle parait traitée de manière loufoque, peut entrainer le lecteur à se poser des questions, à réfléchir à ce qui est pour le mieux, et surtout à cultiver son jardin… Un classique qui donne envie de se replonger dans la littérature du genre et pourquoi pas de découvrir les autres écrits de l’auteur.

En conclusion :

Avec 2 jours de retard, cette lecture compte quand même dans mon challenge Un classique par mois.

Classique_final_3

A venir :

Chroniques d'une sorcière d'aujourd'hui, tome 3 : Kembele, Angèle Delaunois

Posté par heclea à 07:00 - Littérature classique - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur {Candide} de Voltaire

  • Voltaire selon sa Correspondance

    Bonjour,

    L’intérêt que vous portez au "Candide" de Voltaire m’incite à vous indiquer ceci :

    Il y a deux ans une lecture attentive de la Correspondance de ce dernier (treize volumes à la Pléiade) m’a conduit à publier un livre dont le contenu ne cesse de me surprendre, dans la mesure où la mise en relation de 1300 extraits environ de cette même Correspondance et des événements historiques sous-jacents ne paraît pas pouvoir laisser place au moindre doute sur le caractère délibérément faussé de l’image qui nous a été donnée de ce personnage.
    Je souhaiterais vivement que vous puissiez partager mon extrême surprise en consultant, si vous le voulez bien, le blog :
    http://voltairecriminel.canalblog.com

    Cette façon quelque peu abrupte de venir vers vous ne fait sans doute que rendre compte de mon propre désarroi, car, si je ne me trompe pas, un énorme travail de réinterprétation reste à faire, et non sans conséquences diverses…

    Très cordialement à vous,

    Michel J. Cuny

    Posté par Michel J. Cuny, 03 mai 2012 à 10:35 | | Répondre
Nouveau commentaire