06 janvier 2012

{Terrienne} de Jean-Claude Mourlevat

terrienneQuatrième de couverture :

Tout commence sur une route de campagne…
Après avoir reçu un message de sa soeur, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche et… passe de « l'autre côté ». Elle se retrouve dans un monde parallèle, un ailleurs dépourvu d’humanité mais où elle rencontrera cependant des alliés inoubliables. Pour arracher sa sœur à ce monde terrifiant, Anne ira jusqu'au bout, au péril de sa vie.
Et se découvrira elle-même : Terrienne.

Mon avis :

Terrienne fait partie des romans dont j’attends beaucoup, de ceux où la plume et l’imagination de l’auteur m’ont jusque-là enchantée et donc de ceux que je vais ou adorer ou au contraire pour lesquels je vais me trouver très déçue.

Heureusement, et pour mon plus grand plaisir, ce roman se retrouve, sans conteste, dans la première catégorie ; c’est bien simple je l’ai dévoré en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, j’ai plongé sans hésitation dans son monde épuré, dans cet autre ailleurs à l’apparence identique mais si différent, si spécial, si oppressant.

Je m’en doutais, mais la lecture de Terrienne l’a confirmé, la plume de Jean-Claude Mourlevat m’embarque avec passion dans ses intrigues. Cet auteur sait tout à la fois nous mettre dans l’ambiance, nous faire ressentir les émotions des personnages, nous faire imaginer le décor, les lieux, les gens.

Une fois plongés dans l’intrigue, il devient difficile de s’en éloigner, je me suis retrouvée à vouloir en savoir toujours plus, à m’inquiéter pour certains personnages, à m’interroger sur ce monde, ses habitants, ses lois. L’auteur sait nous amener petit à petit à découvrir son univers, réfléchi, complet, innovant, il sait nous surprendre, nous passionner et nous faire en demander toujours plus.

Les personnages sont attachants, que ce soit Anne, cette jeune fille étrange, prête à tout pour retrouver sa sœur, ou Etienne, le grand-père qui s’ennuie, l’écrivain qui a perdu l’inspiration, qui cherche à vivre à nouveau, sans oublier Mme Stormiwell ou Torkensen, tous deux touchants à leur manière, tous deux importants, qui font avancer les choses, et bien sûr Bran héros à la frontière de deux mondes, héros comme on les aime, et qui prend tout son sens dans cette aventure.

En résumé, un roman prenant, une ambiance oppressante, une intrigue captivante et des personnages très attachants, la recette parfaite pour passer un excellent moment de lecture.

En conclusion :

Un grand merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour l'envoi, j'ai maintenant hâte de me plonger dans les autres romans de l'auteur qui attendent dans ma PAL.

A venir :

Paradise, Simone Elkeles

Posté par heclea à 07:00 - Littérature jeunesse - Permalien [#]
Tags : , , ,