15 novembre 2011

{La Trilogie Berlinoise} de Philip Kerr

trilogie_brlinoise_blogQuatrième de couverture :

Publiés pour la première fois dans les années 1989-1991, L'été de cristal, La pâle figure et Un requiem allemand ont pour toile de fond le IIIe Reich à son apogée et, après la défaite, l'Allemagne en ruine de 1947. Bernie Gunther, ex-commissaire de la police berlinoise, est devenu détective privé. Désabusé et courageux, perspicace et insolent, Bernie est à l'Allemagne nazie ce que Phil Marlowe est à la Californie de la fin des années 1930 : un homme solitaire, témoin de son époque. Des rues de Berlin "nettoyées" pour offrir une image idyllique aux visiteurs des Jeux olympiques à celles de Vienne la corrompue, Bernie enquête au milieu d'actrices et de prostituées, de psychiatres et de banquiers, de producteurs de cinéma et de publicitaires.

Mon avis :

J’avais entendu tellement de bien de cette Trilogie Berlinoise et de la plume de Philip Kerr que j’étais impatiente de me plonger dans ces enquêtes sous fond d’Allemagne nazie.
Pourtant, même si je reconnais à ce roman de nombreuses qualités, je n’ai pas ressenti cette impatience de la lecture qui peut me prendre quand j’en veux absolument plus, cette curiosité du lecteur captivé, cette affection que l’on peut parfois ressentir pour un personnage.

Le style de Philip Kerr est précis, descriptif, il sait parfaitement dépeindre l’Allemagne, les Allemagne, à travers lesquelles vont se dérouler les enquêtes de son détective privé. Les ambiances sont parfaitement rendues ; les détails donnés, les informations distillées permettent rapidement de savoir à quel moment on se situe, si la guerre a déjà commencée, si les Nazis sont au pouvoir, si Berlin est occupée.

Tout est mis en place pour nous entraîner dans l’époque, pour nous transporter dans les lieux décrits. L’abondance de noms à consonance allemande ou parfois russe est très dépaysante, ajoutant à cette impression de se retrouver spectateur de l’Histoire. Malheureusement, j’ai souvent été submergée par tous ces noms de lieux, de personnages, de groupuscules… perdant parfois le fil et mettant un peu de temps à m’y retrouver.

Le personnage de Bernie est tel que j’aime imaginer les détectives ou inspecteurs de polars noirs : avec du caractère, un peu violent, un peu blasé, loin de l’effervescence, encore plus loin des phénomènes de l’époque. On le sent évoluer au fil des enquêtes, à mesure que l’Histoire se met en marche, à mesure qu’il assiste, souvent impuissant, aux horreurs de la guerre.

Tout comme le reste, les intrigues sont d’une vérité qui fait peur, elles renvoient aux atrocités qui fleurissent en temps de guerre, ajoutant à la peur et à l’horreur du moment. Elles nous promènent, nous emmènent dans des endroits inconnus, mettant en scène aussi bien des noms célèbres que de simples passants.

Au final, un roman qui a tout pour lui, le style, l’intrigue, l’ambiance, la période historique, mais qui, malheureusement pour moi, n’a pas su me plaire autant que je l’espérais.

En conclusion :

C'est grâce à Frankie, organisatrice de la lecture commune, que je me suis lancée dans la lecture de ce pavé. Il est maintenant temps de savoir ce qu'en ont pensé les autres lecteurs (liens à venir) : Frankie, Gentiane, Julien le naufragé et TheDoctorWho.

A venir :

Anna and the french kiss, Stephanie Perkins (sous forme de BPL) 

Posté par heclea à 07:00 - Romans policiers - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur {La Trilogie Berlinoise} de Philip Kerr

  • Je suis d'accord avec toi sur l'abondance de noms à rallonges, de sigles, de personnages et je t'avoue que parfois ça m'a un peu perdue et gonflée mais, à l'arrivée, j'avais super aimé les 3 livres et le personnage principal ! Merci Hec' d'avoir fait cette LC avec moi !

    Posté par Frankie, 15 novembre 2011 à 19:20 | | Répondre
  • J'ai vraiment bien apprécié ce roman, j'en ai d'ailleurs lu la suite.
    Mais bon, normal que tout le monde n'adhère pas à tout!
    J'espère que ce n'était quand même pas trop long à lire!

    Posté par valeriane, 15 novembre 2011 à 22:04 | | Répondre
  • j'avais très envie de le lire, je l'ai demandé à la biblio

    je te propose un tag sur mon blog.

    Posté par pom', 16 novembre 2011 à 13:37 | | Répondre
  • Perdue comme toi dans les méandres de l'administration allemande.

    Posté par Gentiane, 21 novembre 2011 à 13:41 | | Répondre
Nouveau commentaire