28 octobre 2011

{Possession} d'Elena Johnson

possession_blogQuatrième de couverture :

Dans le monde de Violette, personne n'imagine transgresser les règles des Penseurs. Eux seuls décident des lois et ont le pouvoir d'influencer les esprits. Mais Violette refuse de se soumettre.
Alors qu'un soir de couvre-feu elle rend secrètement visite à Zenn, celui qu'elle aime depuis toujours, elle est envoyée en prison. Là-bas, elle fait la connaissance de Jag, un membre actif des Rebelles. Elle va vite comprendre que ce jeune homme aussi mystérieux qu'irrésistible peut la conduire vers de nouveaux horizons affranchis de l'emprise des Penseurs.
Mais elle découvre également le prix de la liberté. Violette saura-t-elle affronter la vérité sur les siens ?

Mon avis :

Il faut le savoir, je commence à devenir une habituée des dystopies, grande amatrice du genre, dévorant tout ce qui me passe sous la main, et habituellement très bon public sur le sujet. Tout cela pour dire que je crois que Possession est ma première vraie déception dans ce domaine.

Difficile de mettre le doigt sur ce qui a réellement pêché dans ma lecture, mais passées les premières pages de la découverte, il faut bien dire que j’ai décroché, souvent perdue, ne sachant plus où l’on était, comment l’on était passés si rapidement d’une situation à une autre, comment tout avait pu se dérouler si vite, ou pire, si facilement.

Je crois qu’à aucun moment je n’ai été totalement à l’aise avec l’univers, comme s’il me manquait toujours une information clé, comme si l’auteur n’avait pas réussi à tout nous dire, oubliant quelques passages, quelques précisions qui auraient pourtant été les bienvenus.

Là où je trouve vraiment que c’est dommage, c’est que le postulat de départ (du moins si je l’ai bien compris) pouvait amener à un roman intéressant, différent en partie de ce qui existe déjà, mettant en scène de façon plutôt nouvelle la technologie et ce que celle-ci implique, et franchement cela avait de quoi m’intéresser.
Mais tout était vraiment trop complexe, que ce soient les capacités des personnages (peu expliquées, trop facilement appréhendées), l’organisation du monde (trop survolée alors qu’elle paraissait complexe), ou encore les relations entre les différents protagonistes (qui travaille pour qui, qui est de la même famille que qui, qui aime ou déteste qui…).

En parallèle de tout cela, l’auteur propose tout de même des ingrédients souvent attendus et appréciés dans la littérature Young Adult, avec une héroïne un peu en marge, au caractère assez fort, deux jeunes garçons plus que charmants, tous deux séduisants, de quoi laisser au final plusieurs possibilités de dénouement et de quoi plaire au public visé.

Au final, un roman à côté duquel je suis complètement passée et pour lequel il m’a clairement manqué un niveau de compréhension. Forcément, comme c’est un genre que j’affectionne particulièrement, je ne peux qu’être déçue de cette lecture qui n’a pas répondu à mes attentes.

En conclusion :

Pour en savoir plus sur le roman, n'hésitez pas à visiter la page Facebook Possession.
Ce livre a été lu en partenariat avec les éditions Michel Lafon.

A venir :

Angel, tome 1, L.A. Weatherly

Posté par heclea à 07:00 - Littérature jeunesse - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur {Possession} d'Elena Johnson

  • http://bookenstock.blogspot.com/

    Ben decidemment ça semble être général cette déception...

    Posté par Phooka, 28 octobre 2011 à 08:24 | | Répondre
  • Je ne l'avais pas senti en lisant le premier chapitre, mon intuition se confirme jour après jour. Dommage.

    Posté par Lelf, 28 octobre 2011 à 10:09 | | Répondre
  • Je pense tout pareil que toi. Une déception aussi, la première dans le domaine de la dystopie que j'affectionne également tout particulièrement.

    Posté par Jess, 28 octobre 2011 à 11:57 | | Répondre
  • Bon, il va falloir que je le lise, argh...

    Posté par Stephie, 28 octobre 2011 à 12:54 | | Répondre
  • Alala une hécatombe apparemment ce roman, je suis contente de ne pas avoir été tentée même si c'est une dystopie et que par définition c'est intéressant.

    Dommage que tu n'as pas eu de plaisir à ta lecture

    Posté par Thalia, 28 octobre 2011 à 13:29 | | Répondre
  • Ah dommage... il me tentait bien celui-là, je saute toujours sur les dystopies, moi aussi... du coup, je pense que je vais passer mon tour!

    Posté par Karine:), 28 octobre 2011 à 14:36 | | Répondre
  • Décidément...!

    D'une certaine manière, ça me rassure de croiser d'autres avis négatifs ! J'ai été parmi les premiers à finir la lecture de ce livre, et j'en suis ressortie avec une impression tellement négative que je me suis demandée si le souci venait du bouquin ou de mes neurones ! Bon, je suis donc rassurée, mes neurones vont bien ! ^^

    Posté par Le Mammouth, 28 octobre 2011 à 17:44 | | Répondre
  • Une nouvelle chronique qui fait part d'un avis mitigé pour ce livre ! Je crois que je ne vais pas essayer de me le procurer ^^

    Posté par Freelfe, 30 octobre 2011 à 23:19 | | Répondre
  • J'avais plutôt bien accroché au début mais j'ai vite déchanté. Les nombreux manque ont fini par me perdre et les personnages que je n'ai pas trouvé attachant en a rajouté une couche. Bref une totales déception.

    Posté par Galleane, 17 novembre 2011 à 10:43 | | Répondre
Nouveau commentaire