29 juillet 2011

{The time of the ghost} de Diana Wynne Jones

time_ghost_blogQuatrième de couverture :

The ghost turns up one summer day, alone in a world she once knew, among peaople who were once her family. She knows she is one of four sisters, but which one? She can be sure of only one thing - that there's been an accident.
As she struggles to find her identity, she becomes aware of a malevolent force stirring around her. Something terrible is about to happen. One of the sisters will die - unless the ghost can use the future to reshape the past. But how can she warn them, when they don't even know she exists?

Mon avis :

Lorsque je me plonge dans un roman de Diana Wynne Jones, je m'attends à rencontrer des personnages hauts en couleur, je m'attends à être trimballée de rebondissement en rebondissement dans une intrigue dont je n'imagine pas le quart, je m'attends à rêver, à être surprise et à passer un excellent moment.

The time of the ghost ne fait quasiment pas exception à la règle. Les personnages sont croqués de manière tout à fait savoureuse, les filles de la famille m'ont fait penser aux affreuses belles-soeurs de Cendrillon, les parents m'avaient l'air tout droit débarqués de leur propre monde où rien ne compte... en bref, côté héros j'ai été plus que gâtée.

De plus, comme souvent, j'ai aimé retrouvé l'humour de l'auteur, et j'ai été surprise et ravie de trouver des références aux Monthy Python avec une allusion au ministry of the silly walk qui est un de mes sketchs préférés. Diana Wynne Jones arrive toujours à me surprendre en glissant régulièrement des clins d'oeil et de l'humour là où on ne l'attend pas.

Tout serait donc parfait si l'intrigue m'avait un peu plus surprise. Pour une fois, je ne me suis pas sentie particulièrement étonnée de la fin de l'histoire. Evidemment par moments je ne savais plus trop où j'étais et je me demandais qui était qui, mais je n'ai pas ressenti ces revirements de situation totalement inattendus et addictifs que j'espérais.

Malgré cela, j'ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman. La plume de l'auteur est toujours aussi agréable et cela reste un plaisir de se plonger dans un de ses univers si particuliers.
En résumé, The time of the ghost est une lecture rapide et divertissante par une grande dame de la littérature jeunesse anglaise, mais à mon goût, il n'arrive pas au niveau de la série des Châteaux.

En conclusion :

Après la série des Châteaux de Diana Wynne Jones, l'équipe des lectures communes VO n'a pas voulu s'arrêter en si bon chemin, il est maintenant temps d'aller découvrir l'avis de mes co-lecteurs (liens à venir) : Miss Spooky Muffin, Sita, Nathalie, Lyra Sullyvan, Aily, Flo_Boss, Kourai et Lelf.

A venir :

Fablehaven, tome 5 : La prison des démons, Brandon Mull

Posté par heclea à 07:00 - Littérature jeunesse - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur {The time of the ghost} de Diana Wynne Jones

  • J'aime beaucoup la série des Chrestomanci de cette auteur, et je compte bien aller à la rencontre de ses autres oeuvres !

    Posté par Céline, 29 juillet 2011 à 09:47 | | Répondre
  • Ton avis est donc moins mitigé que le mien - tant mieux Je n'avais pas relevé les références aux Monty Python, ne connaissant pas suffisamment, merci pour le signaler! Une lecture assez décevante au final pour ma part, car non seulement l'intrigue tombe à plat, mais je n'ai pas réussi à cerner les personnages non plus...
    A très vite!

    Posté par Flo_boss, 29 juillet 2011 à 09:48 | | Répondre
  • Oh mince, j'ai raté quelques références je crois, j'ai eu du mal à m'identifier aux personnages et le côté conte de fée un peu brisé par un contexte assez ordinaire ne m'a pas trop plu. Trop court peut-être, ou trop proche de l'auteur elle-même, ça n'a pas marché avec moi... le prochain sera mieux !

    Posté par Miss Spooky, 29 juillet 2011 à 12:15 | | Répondre
  • J'ai raté aussi la référence aux MP mais faut me pardonner je ne connais pas leur sktech. Tout comme toi, les personnages m'ont plus marqué que l'histoire dans laquelle je n'ai pas réussi à m'impliquer. Dommage pour ce livre-ci mais ça ne m’empêchera pas de lire le reste !

    Posté par Aily, 29 juillet 2011 à 12:59 | | Répondre
  • J'ai aussi pensé à Cendrillon pour les soeurs
    Rho j'ai raté les références, dommage (j'ai toujours du mal à les voir, même si j'ai la culture nécessaire).

    Posté par Lelf, 29 juillet 2011 à 15:52 | | Répondre
  • Ouiii, j'avais vu Ministry of the Silly Walk, mais je savais plus à quoi ça faisait référence, parce que j'ai pas vu le sketch, je connais juste de nom ! ^^

    Posté par Lyra Sullyvan, 30 juillet 2011 à 11:41 | | Répondre
  • J'ai le premier des Chrestomanci dans ma pile depuis une éternité... ton billet me donne envie de le lire (même si tu parles d'un roman différent ) juste pour les personnages hauts en couleurs...

    Posté par Karine:), 30 juillet 2011 à 13:13 | | Répondre
  • J'ai loupé les références moi aussi.. Du coup il y a peut-être un peu de ça aussi qui m'a fait regretté l'humour omniprésent dans la série des Châteaux.
    En tout cas, je suis contente de te lire moins mitigée que moi, et j'espère que le prochain retour en terrain Jonesien sera plus victorieux

    Posté par Sita, 01 août 2011 à 22:40 | | Répondre
Nouveau commentaire