14 avril 2011

{Lady R} d'Henri Courtade

LadyR_blogQuatrième de couverture :

En l'an de grâce 1194, Lady Rowena de Windermere, agent de Sa Majesté Richard Coeur de Lion a pour mission de dérober aux Templiers des documents hérétiques menaçant la paix en Occident. De Venise à l'Ecosse, en passant par l'Aquitaine d'Aliénor, Rowena dévoilera un terrible secret qui fera basculer sa vie et celle de tous ceux qui croiseront sa route. Dans un monde où les trahisons et les complots sont la règle, l'amour sera-t-il assez fort pour la sauver des griffes de la mort ? Pourchassée sans relâche par des ennemis de l'ombre, à qui pourra-t-elle accorder sa confiance ?

Mon avis :

Séduite comme je l'avais été par Loup, y es-tu ?, je ne pouvais que sauter sur l'occasion de retrouver la plume d'Henri Courtade lorsque celui-ci a proposé un service presse de son nouveau roman.
A peine récupéré Lady R que je me plongeais dans sa lecture et que je me retrouvais happée par une intrigue à la toile complexe et réfléchie, aux nombreux fils à suivre, aux rebondissements inattendus, aux surprises diverses et aux personnages particulièrement attachants et intriguants.
 
Même si je ne suis pas férue de romans historiques, et pour tout avouer très peu familière de la période concernée, j'ai beaucoup aimé ce roman, j'ai aimé les intrigues de l'époque, les multitudes d'espions de tous pays, les trahisons, l'apparition des templiers et d'autres ordres tout aussi passionants.
 
Du côté des personnages, il faut noter que pour une fois, je n'ai pas eu de préférence et cela sans pour autant rester à distance. Au contraire, tous, ceux du clan des "méchants" et ceux du clan des "gentils" m'ont touchés à leur façon. Personne n'est manichéen et tous ont un intérêt particulier, une raison d'agir, une croyance à protéger, ils n'en sont que plus crédibles et si ce n'est excusables vis à vis de certaines réactions, tout du moins compréhensibles. 
 
Le découpage des chapitres et les passages rapides et fréquents d'un groupe de personnages à l'autre, d'un pays à l'autre, d'une allégeance à l'autre et même d'une époque à l'autre entretiennent un rythme et une attention particulière qui nous poussent à vouloir en savoir toujours plus. La fin de certaines parties, les révélations qui nous sont faites, nous empêchent de reposer le livre, et on ne peut que se dire, allez encore un chapitre !
 
Le savant mélange entre histoire, romance, aventure et espionnage fait de ce livre un roman particulier, à part mais à découvrir absolument. On y retrouve de quoi plaire à tout un chacun, que l'on aime les personnages torturés, les rebondissements, les chemins tortueux, les combats à l'épée, les références à des périodes ou personnages connus, ou encore les histoires d'amour, de haine ou d'amitié.
 
Là où Henri Courtade finit de me séduire, c'est qu'au lieu de se perdre dans une intrigue complexe et de se noyer dans trop de directions différentes, il arrive à nous tisser une image qui grandit au fur et à mesure des pages et prend tout son sens dans les dernières lignes, nous offrant une nouvelle manière de voir les choses.
 
Un roman qui m'a transporté, du romantique, du romanesque, de l'aventure, de l'espionnage... en un mot, j'ai adoré !

Conclusion :

En deux livres totalement différents, Henri Courtade a vraiment su me convaincre, j'attends maintenant un 3ème avec impatience !

A venir :

Life as we knew it, Susan Beth Pfeffer

Posté par heclea à 07:00 - Roman historique - Permalien [#]
Tags : ,