10 septembre 2010

{Anita Blake, tome 2 : Le cadavre rieur} de Laurell K. Hamilton

anita2_blogQuatrième de couverture :

Savez-vous ce que c'est qu'une "chèvre blanche"? Eh bien, en jargon vaudou, c'est un doux euphémisme pour désigner la victime d'un sacrifice humain. Et quand ces types sont venus me demander de relever un mort de deux cents ans et des poussières, j'ai tout de suite compris ce que ça impliquait. Je veux bien égorger des poulets, un mouton, voire un buffle dans les cas désespérés... mais ça, non! Pas question... Mais je les ai envoyés promener, eux et leur chèque d'un million de dollars. L'ennui, c'est que tout le monde n'a pas mon sens moral. Que ces salauds vont bien dégoter quelqu'un pour faire le boulot. Qu'on va se retrouver avec un mort-vivant raide dingue, tout sauf végétarien, et semant la panique. Et que c'est encore la petite Anita qui va devoir se le coltiner! Comme si je n'avais pas déjà assez de problèmes avec les vampires...

Mon avis :

Deuxième tome des aventures de la plus célèbre des tueuses de vampires, Le cadavre rieur est un peu décevant si l'on s'attend à de la bit-lit pure et dure, mais agréable sinon.

Effectivement, dans ce tome les vampires sont quasiment inexistants et le côté testostérone/histoire de cœur est plus qu'absent. Moi qui espérait retrouver Jean-Claude au top de sa forme, je suis un peu restée sur ma faim, ses apparitions étant trop sporadiques et pas assez nombreuses à mon goût...

A côté de ça, l'intrigue qui laisse la part belle aux zombies et au vaudou tient bien la route et sait nous tenir en haleine.
A coup de méchants caricaturaux, de combats assez violents, et de scènes un brin dégoutantes, il n'en faut pas plus pour passer un bon moment dans un univers fantastique.

On pourrait donc me croire séduite totalement par cette héroïne et ses aventures, et j'aurais envie de vous dire oui s'il n'y avait un détail qui m'a réellement énervé tout au long de ce tome.
J'ai eu l'impression qu'Anita était purement et simplement sponsorisée par une célèbre marque de baskets en voyant toutes les excuses qu'elle trouvait pour en parler... je ne suis pas anti-pub, mais là vraiment, c'était trop flagrant pour moi et cela a entaché mon plaisir de lecture sur la fin.

Si l'on passe ce point qui peut paraitre de détail, j'ai dévoré cet opus et apprécié ma lecture et continuerai sans conteste cette saga, en espérant juste qu'Anita change de chaussures et que Jean-Claude reprenne de l'importance !

En conclusion :

C'était là mon premier livre Bit-Lit pour le Challenge Milady.

challenge_milady


A venir :

Le silence de Clara, Patrick Cauvin

Posté par heclea à 09:00 - Bit-Lit - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur {Anita Blake, tome 2 : Le cadavre rieur} de Laurell K. Hamilton

    à moi aussi il avait manqué Jean-Claude

    Posté par karline05, 10 septembre 2010 à 15:27 | | Répondre
  • Quand j'ai lu les Anita, je n'ai absolument pas tiqué sur la pub faite pour les baskets.
    Si mes souvenirs sont bons, j'avais bien aimé ce tome même si effectivement ça manquait un peu de vampires ! ^^

    Posté par Frankie, 10 septembre 2010 à 20:19 | | Répondre
  • C'est moi ou tout le monde lit Anita pour Jean-Claude ? En tout cas, pour moi c'est le cas !

    Posté par Aily, 10 septembre 2010 à 21:59 | | Répondre
  • J'aime bien la série des Anita Blake aussi, j'ai lu les 4 premiers tomes et le 5ème est dans ma pal

    Posté par Azariel87, 11 septembre 2010 à 14:35 | | Répondre
  • grâce ( ou à cause) de toi... j'en suis déjà au 9ème tome et rassure toi, Jean Claude revient , par contre, les baskets demeurent... malgré tout, j'ai hâte de lire les 2 derniers, bises, Pascale.

    Posté par alderande78, 12 septembre 2010 à 10:10 | | Répondre
  • Tout a fait d'accord concernant les chaussures, moi c'est à propos de la difficulté qu'a Anita à cacher les armes a feu qui me semble à la limite de l'obsessionnelle chez l'auteure.

    Bon livre malgré cela! Il ma tarde de découvrir la suite

    Posté par lebbmony, 09 décembre 2010 à 12:00 | | Répondre
Nouveau commentaire