26 juin 2010

{L'héritage, tome 2 : L'aîné} de Christopher Paolini

eragon2_blogQuatrième de couverture :

Eragon et Saphira, sa dragonne, sont à peine sortis de la bataille de Farthen Dûr que des Urgals attaquent de nouveau et tuent le chef des Vardens...
Nasuada, sa fille, est nommée à leur tête. Après lui avoir prêté allégeance, Eragon entreprend avec Saphira un long et périlleux voyage vers Ellsméra, le royaume des elfes, où ils recevront les enseignements du fameux Togira Ikonoka, l'Estropié qui est Tout.
Pendant ce temps, Roran, le cousin d'Eragon, organise la défense de son village contre les Ra'zacs. Le jeune homme est persuadé qu'ils veulent récupérer la mystérieuse pierre trouvée par Eragon sur la crête.
De son côté, le royaume du Surda est toujours en lutte contre l'Empire de Galbatorix.
Eragon, Roran, les Vardens et les rebelles du Surda poursuivent désormais un seul et même but : détruire les forces du Mal.

Mon avis :

J'ai lu Eragon il y a quelques années, je me souviens avoir bien aimé puisque j'avais commencé la lecture du second tome en anglais, sans toutefois la terminer.
Une lecture commune sur Livraddict m'a permis de ressortir ce tome 2 de ma PAL (mais en VF cette fois-ci).

Le résumé des épisodes précédents placé en début de ce tome m'a permis de me rafraîchir les idées avant de commencer et bien m'en a pris, parce qu'avec la palanquée de personnages et de lieux aux consonnances elfiques ou naines, j'aurais eu bien du mal à m'y retrouver.

Ce deuxième tome est agréable, sans être pour moi un excellent livre ou une lecture innovante. Au contraire on y retrouve les ingrédients et les créatures propres à la fantasy, à savoir la quête, les elfes, nains, dragons et humains, la duplicité au niveau filial... de quoi passer un bon moment sans pour autant ressortir subjuguée.

J'avoue avoir eu un peu de mal au début, principalement sur les passages racontant les aventures d'Eragon, où je trouvais qu'il ne se passait pas grand chose. En plus, cet héros ne m'inspire rien, hormis un peu d'ennui, je le trouve un peu trop "jeune" (finalement je suis d'accord avec Arya) et par moments, lorsqu'il a tendance à s'appitoyer sur lui-même j'ai bien envie de le secouer.

A l'inverse, les passages racontant le parcours de Roran ont trouvé tout mon intérêt, de par leur noirceur et leur danger sous-jacent.
Evidemment, les changements qui s'opèrent dans la personnalité de celui-ci sont assez téléphonés et peut être un peu exagérés mais au moins l'action est présente.

Une fois la première moitié du livre passée, lorsque la formation d'Eragon et Saphira commence, la lecture a été plus fluide et intéressante.
A nouveau je reprocherai un manque d'innovation mais j'ai quand même passé un moment agréable à suivre ces héros disparates dans leur lutte contre le mal.

Le tome 3 est déjà dans ma PAL et je le lirai tranquillement un de ces jours, n'étant pas plus pressée que ça de poursuivre ces aventures.
Mon avis peut sembler en demi-teinte, mais il est quand même positif si on s'attend à rester dans de la littérature jeunesse bien sûr.

En conclusion :

Rendez-vous maintenant sur le blog de mes co-lectrices pour connaître leurs impressions : Evilysangel et Lecturevvv.

A venir :

Trajets et itinéraires de l'oubli, Serge Brussolo

Posté par heclea à 10:30 - Littérature jeunesse - Permalien [#]
Tags : , , ,