12 janvier 2010

{Fablehaven, tome 1 : Le sanctuaire secret} de Brandon Mull

fablehaven_blogQuatrième de couverture :

Depuis des siècles, les créatures fantastiques les plus extraordinaires se cachent dans un refuge secret, à l'abri du monde moderne. Ce sanctuaire s'appelle Fablehaven. Kendra et Seth ignorent tout de ce lieu magique, dont leur grand-père est pourtant le gardien. Un jour, ils découvrent l'incroyable vérité : la forêt qui les entoure est peuplée d'êtres fabuleux - fées, géants, sorcières, monstres, ogres, satyres, naïades... Aujourd'hui, l'avenir de Fablehaven est menacé par l'avènement de puissances maléfiques. Ainsi commence le combat des deux enfants contre le mal, pour protéger Fablehaven de la destruction, sauver leur famille... et rester en vie.

Mon avis :

Je vous préviens tout de suite Fablehaven a été un véritable coup de coeur pour moi. Je l'ai lu en une après-midi, tellement j'étais emportée dans cet univers incroyable et merveilleux malgré les dangers qu'il recèle.

Les descriptions de ce monde dans le monde, de ses créatures, des beautés qui y vivent et même des atrocités qu'il abrite sont tout simplement grandioses. Pendant quelques heures j'ai vécu au rythme de la réserve de Fablehaven, à trembler pour sa survie après m'être émerveillée de ses délices.

J'ai adoré la manière dont on découvre l'existence de la réserve. Que ce soit le jeu de piste dicté par le grand-père ou la manière de s'ouvrir les yeux au monde qui nous entoure. Tout cela montre bien que n'importe qui ne peut pas voir ce monde magique et enchanté, qu'il faut le mériter et surtout être capable de l'accepter.

Les personnages sont tous attachants, l'opposition de caractères entre Kendra et Seth est parfaite. Si l'une est réservée, sage, et se plie aux règles, l'autre est impétueux, désobéissant, aventurier. Ils se complètent à merveille et font une paire qui fonctionne parfaitement dans les joies et les coups durs.

J'ai trouvé que le grand-père était un amour d'homme, passionné, respectueux et compréhensif. Un grand-père comme on aimerait l'avoir, qui même s'il édicte des règles importantes, comprend et pardonne qu'on les enfreigne et se souvient que lui aussi a dû être curieux étant plus jeune.

Les nombreuses créatures qui peuplent la réserve, empruntées aux contes et à la mythologie sont féériques. On les imagine sans mal, on les découvre avec plaisir, surprise et intérêt. Elles apportent une touche magique pleine de promesses d'histoires belles ou effrayantes mais à coup sûr passionnantes.

Le rythme va en s'accélérant, les pages se tournent de plus en plus vite. De la découverte, on passe à l'émerveillement puis à la peur et la terreur. La bataille de fin, le rôle qu'y joue chacun, nous clouent au livre, il devient impossible de le lâcher même si on redoute une issue fatale.

Une fois le livre refermé, je suis restée dans l'ambiance un moment. Lorsque je ferme les yeux, j'imagine de petites fées qui volètent et des fleurs aux couleurs merveilleuses. Un peu de féérie reste pour égayer mes journées d'hiver.

En conclusion :

Je remercie les éditions Nathan et Livraddict qui m'ont permis de vivre ces quelques heures hors du temps et découvrir ce monde enchanté. J'attends avec impatience le mois de février et la sortie du 2ème tome.

Lecture en cours :

Le huitième évadé, Roger Knobelspiess

Posté par heclea à 10:00 - Littérature jeunesse - Permalien [#]
Tags : , , , , ,