14 novembre 2009

{Mygale} de Thierry Jonquet

mygale_blogQuatrième de couverture :

Eve ? Qui est-elle ? Qui est Richard Lafargue, l'homme qui la promène à son bras dans les soirées mondaines puis l'enferme à double tour dans une chambre ? Pourquoi ce sourire subtil sur les lèvres de la jeune femme et autant de rage si mal contenue sur les traits creusés de son compagnon ? Pourquoi vivre ensemble si c'est pour se haïr avec tant de passion ? Drôle de couple... Quel incompréhensible passé lie ces deux êtres hors du commun qui se cachent la plupart du temps derrière les murs de leur villa si tranquille ? Pourquoi les paroles si douces de The Man I love deviennent-elles entre eux l'expression radicale de la haine la plus absolue ?

Mon avis :

Voilà un roman que j'ai dévoré rapidement, déjà parce qu'il est court, mais surtout parce que j'avais du mal à le lâcher.
Dès le début, on sent que quelque chose de pas très net est en place, que les personnages cachent de noirs secrets que l'on a envie de découvrir.

L'histoire se déroule à notre époque, en grande partie en région parisienne, ce qui, pour moi, lui donne un cachet d'authenticité qu'on préférerait ne pas croiser dans la vraie vie.
Les personnages sont brisés, dans le sens où un évènement les a amenés à dévoiler leur côté obscur, mais là où Thierry Jonquet est pour moi un maître, c'est que finalement, cela ne m'a pas empêché de m'attacher à Richard et pourtant je n'aurai vraiment pas aimé le côtoyer de trop près.

On suit ici trois destins qui paraissent indépendants, mais qui au final sont liés dans une intrigue angoissante, malsaine et noire.
J'ai été très surprise par le fin mot de l'histoire. Je me suis dit "Ah oui, là il fait fort", et pourtant, rétrospectivement, des petits indices avaient été disséminés dès le début. A croire que j'étais trop absorbée par cette sombre aventure pour réfléchir au pourquoi du comment.

Ce thriller ne porte pas de Mygale que le nom, il est construit comme une toile d'araignée, tranquillement, patiemment, mais de telle façon qu'une fois pris dedans, on ne peut plus s'en sortir !


En conclusion :


Je crois que c'est sûr, j'adore les romans Thierry Jonquet, j'ai hâte d'en découvrir d'autres.


Lecture en cours :


Carnet de contes et fables des Antilles, tome 1, Jean-Marc Wollscheid

Posté par heclea à 16:20 - Thriller - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur {Mygale} de Thierry Jonquet

    Un roman assez incroyable que j'ai, moi aussi, dévoré !

    Posté par calypso, 14 novembre 2009 à 17:20 | | Répondre
  • Je m'étais promis apres ma découverte de l'auteur par "Le bal des débris" de poursuivre le voyage dans son univers. Ce "Mygale" pourrait bien être le prochain Jonquet sur la table de nuit.

    Posté par El Jc, 15 novembre 2009 à 08:26 | | Répondre
  • Un très bon roman, l'auteur n'en a pas fait des tartines et il a eu bien raison. C'est original et captivant, bref, un très bon polar!

    Posté par Nicolas, 03 décembre 2009 à 11:57 | | Répondre
  • Je viens de le finir. C'est effrayant mais attirant aussi! Quelle dextérité à créer une atmosphère!

    Posté par valérie, 08 décembre 2009 à 15:04 | | Répondre
Nouveau commentaire